Historique du Football à BRY

Du Sporting au FC BRY

La naissance du Sporting Club de BRY

Les jeunes du patronage laïc utilisaient un terrain abandonné rue de la République. Le nouveau président, M. Houziaux, y adjoignit une section sportive pour les adultes sous le nom Sporting Club de Bry, puis Sporting Club de la Marne.
Quelques courageux transformèrent le terrain inculte en un joli stade, avec une piste en cendrée de 200 mètres, 2 sautoirs hauteur et longueur et un terrain de basket, nouveau sport introduit en France par les soldats américains à la fin de la guerre et quasi inconnu de tous. Un vestiaire improvisé dans une carrosserie d'autobus complétait l'installation et, pour le foot, un terrain situé près du pont de Neuilly.
 C’était l'hiver 1921-22.

Les debuts de l'Union Sportive Bryarde


Par la suite, le terrain de foot fut repris par la Compagnie des Eaux, les footballeurs se maintenant sur un terrain près de Villiers. C'est ainsi qu'en 1933, l'Union Sportive Bryarde reprit le flambeau.

Avec la guerre de 1939, ce fut l'arrêt du sport à Bry. Mais en septembre 1943 on demanda aux communes de faire revivre les stades à l'abandon, en les ouvrant à la jeunesse privée de sport depuis plusieurs années. C'est ainsi que  le magnifique stade Bellan, doté d'un gardien, d'une salle superbe, d'un terrain de basket et d'un terrain de foot, voyait le jour .


L'Union Bryarde Sportive était née. On vit revenir les anciens joueurs du Sporting devenus animateurs, des jeunes de Noisy et de Bry, les Roussel, les Marlet dont le grand-père René avait déjà fait revivre le foot. L'Union Bryarde Sportive justifiait son nom, avec les membres du basket de l'association Saint-Louis, dirigé par M. Boulonnois, René Delacourt, Albert Carroué et leurs amis sont venus animer la section, ainsi qu'un groupe de jeunes filles de l'usine Ferber. Dès la première saison les résultats furent satisfaisants.

Des progrès rapides

L'essor était donné.
Mais à la fin de la guerre, nous perdimes à nouveau le stade Bellan, ne gardant que les terrains extérieures de basket et de foot. Mais la section résistait. Pour le basket, cette situation dura jusqu'en 1972 avec l'ouverture du gymnase Clemenceau. Ainsi, sous la présidence de différentes personnalités de Bry, telles Paul Leprêtre, Edmon Petit, maire de Bry à l'époque, puis Marcel Marlet et enfin Marcel Assy, l'Union Bryarde Sportive a connu un grand développement et à permis à de nombreux jeunes de connaître la joie du sport.

Le FC BRY ....